Archives pour l'Auteur : admin

Tissages et super 8

Atelier proposé par Olivia Funes Lastra, plasticienne, et Esther Laurent, cinéaste.

À la frontière entre sculpture, théâtre et danse et cinéma expérimental

À partir d’une multitude de tissus récoltés par l’artiste, les enfants ont imaginé des formes et figures. Ils se sont enveloppés dans leurs tissus et ont cherché des liens entre eux à partir des différents thèmes suggérés par l’artiste. Une caméra super 8 est présente pour collecter les étapes et les gestes.

Les assemblages textiles réalisés pour l’occasion sont présentés un par un, Olivia explique la façon dont ils ont été fabriqués, il représentent le matériau principal de l’expérience, presque aussi important que le corps. Il y a 8 assemblages, un pour chaque enfant.
On leur explique également l’idée du film super 8 : le but est de conserver une trace sensible des moments partagés, et sera un objet à part entière (film à venir sur cette page).
On commence par des échauffements en musique, pour entrer dans une ambiance de jeu.

On dispose les tissus dans l’espace pour se familiariser avec ces formes et ces textures. On forme une ronde, on se passe les tissus et chacun.e en tient un dans la main. En fermant les yeux on se demande : à quoi ce toucher nous fait penser ? On ouvre les yeux : à quoi cette couleur nous fait penser ?
Puis on rassemble tous les tissus en tas et chaque enfant peut, tour à tour, se rapprocher et en choisir un qui sera présenté à la caméra.

Après avoir choisi l’œuvre textile de son choix, les artistes leur proposent de les porter, à la manière de vêtements : faire des nœuds, se l’enrouler autour de nos ventres, c’est comme un déguisement, comme une deuxième peau. Les enfants choisissent comment mettre les tissus assemblés sur leurs corps et quand ils seront prêts, chacun pourra choisir une place dans l’espace pour être vu par la caméra, et en ayant conscience que les autres enfants puissent aussi être vus par elle. Chaque dix secondes les enfants changeront de place, pour que tout le monde soit écarté mais à la fois visible par la caméra.

Les enfants choisissent à nouveau une œuvre textile dans le tas.
On imagine qu’on est un animal, un personnage réel ou imaginaire, sans le partager avec les autres. Au signal des artistes, les enfants deviennent cet animal ou ce personnage par une posture, une statue muette. Comment est-ce que cette créature mange ? Comment est-ce qu’elle dort ? Comment marche-t-elle ?
C’est du mime. Chaque dix secondes on clappe pour changer de mot et de posture, la boucle devient de plus en plus rapide. La caméra filme la boucle des statues muettes.

Les enfants se mettent en cercle et se passent les œuvres textiles et leur donnent une nouvelle forme à chaque fois que le tissu est dans leurs mains…
Maintenant les enfants portent une œuvre textile sur leur corps et le cercle s’agrandit. Chaque enfant va « parler » avec son voisin, sans mot et sans son. Ainsi chaque enfant répétera à sa façon le geste de son voisin et en inventera un nouveau à donner à celui qui est à côté de lui.
La caméra vient au milieu de la ronde et filme la séquence.

Les enfants utilisent des carrés de tissu pour se joindre les mains en ronde et s’emmêler entre eux. Une fois tous les enfants emmêlés, ils devront maintenant se démêler sans lâcher le tissu. La caméra filme de l’extérieur les enfants emmêlés et puis les enfants dans une ronde démêlée.
Pour finir l’atelier, nous proposerons aux enfants de dessiner collectivement l’arbre où tous les animaux se retrouvent, avec les tissus portés pendant les séances précédentes. Ils pourront les étendre par terre pour ainsi dessiner un arbre en commun.

Débats de société – Invitation de chercheurs autour d’une thématique

Depuis 2021, à l’occasion de l’appel à projet quartier d’automne, nous avons concrétisé une envie de débattre, de s’exprimer autour des questions qui se posent continuellement dans notre société et qui ne trouvent pas toujours des réponses.

Ce projet est né du constat de la difficulté d’échanger les idées entres jeunes et aussi entre les générations. Chacun reste sur son propre point de vue, diabolisant souvent celui qui a un autre regard. L’échange d’arguments est parfois une étape difficile car certains jeunes manquent de vocabulaire, de connaissances ou perdent patience. Le grand écart entre les jeunes qui ont fait des études supérieures et ceux qui ont arrêté leurs études tôt crée parfois une tension entre les échanges. Ce groupe de jeunes (mais aussi de moins jeunes) pourra interroger le monde avec ses problématiques autour de la question de la citoyenneté et du vivre ensemble. Les sujets abordés se tisseront à partir des sujets d’actualité qui intéressent les jeunes. Les récentes manifestations sur les violences policières, la question de l’héritage colonial, les dessins de Charlie Hebdo, etc… sont des sujets très sensibles qui nécessitent d’être abordées avec discernement.

Discussion N°1

Que Fait la police ?

Invité : Le sociologue Fabien Jobard

couleursZ4- asso double
couleursZ4- asso double

Discussion N°1 : Que fait la police ?

État des lieux de la place de l’institution policière dans notre société.

Notre invité : Fabien Jobard, docteur en science politique, est chercheur au Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales (CNRS). Il travaille à l’analyse des effets sociaux des lois sur la sécurité et des institutions policières en France et en Europe.

Ce débat a été organisé aux ateliers Van Gogh, en partenariat avec l’OPEJ de Garges-lès Gonesse.

Affiche réalisée par Flora Massol Davila

Écouter le podcast

Introduction par Ines Tahi, chargée de l’organisation du débat

1- Fabien Jobard se présente

2- Projection d’un petit film à propos de la démarche de Valentin Gendrot, journaliste infiltré dans un commissariat durant deux ans relayé par mediapart.

Commentaire de notre invité à propos de l’extrait projeté (‘7)

3- La pratique de plus en plus répandue des téléphones portables lors des interpellations policières

4- Il ne faut pas lâcher l’affaire, il faut des preuves !

5- Exemple de Malik Oussekine, 1986, une autre époque dans les relations des manifestants avec la police.

6- Recours face aux violences, quid des enregistrements.

7- Le métier de policier en France (spécificités)

8- La police et l’héritage colonial

9- Les violences policières en France et en Europe

10- Politisation et durcissement des pratiques policières

11- Manifestations de policiers

12- Question des mutations-sanctions – Anecdotes Garges, Villiers-le Bel, Sarcelles – Affaire Tour Lamartine

13- Discussion collective sur les jeunes intéressés par le métier de policier

14- Réforme de la police – Quelle est la juste place de l’institution policière

couleursZ4- asso double
couleursZ4- asso double

Les ateliers Villiot 2019-2021

Atelier d’expérimentations artistiques pour les enfants de la résidence Villiot en partenariat avec Paris-Habitat.

Malgré un période en pointillés avec l’enchainement de trois confinements aux restrictions sanitaires drastiques, nous poursuivons nos ateliers pendant les vacances scolaire.

Prochain atelier en juillet 2021 dans le local associatif.

ATELIER DE FÉVRIER 2021 : Atelier modelage

Les sculptures ont été ensuite photographiées dans la résidence Villiot-rapée.

ATELIER Octobre 2020 : Atelier masque

Atelier masques été 2020 avec la fête de la résidence et les partenaires

Octobre 2019 : Atelier sculptures – Abris secrets

Février et Pâques 2019 : atelier peinture – le geste et la couleur

Photo argentique et photo-fresque

Po Coathelem, étudiant à l’ENSAPC en 4 ème année, a proposé aux enfants de 6/12 ans un atelier de pratique de photographie argentique pour réaliser une grande fresque créée en mode photocollage.

Pour démarrer les enfants ont cherché le cadre dans la nature, au fort de Stains derrière l’atelier.

ALLER À LA PAGE COULEURSZ4

Mosaïque

Jonathan Vacaresse, fidèle intervenant depuis son service civique en 2018, étudiant en 4éme année à l’ENSAPC est venu proposer un atelier d’initiation à la mosaïque aux enfants de 6/12 ans. Nous avons acheté des faïences blanches à la réserve des arts puis elles ont été peintes puis cassées en morceaux. Les élèves ont créé des formes géométriques composées avec des couleurs. Reste à savoir où dans l’espace public, ces compositions prendront place. Pour l’heure, le travail est encore en cours et plait beaucoup.

à suivre…

ALLER À LA PAGE COULEURSZ4

TRAVERSÉES, Choisy-le-roi (94) 2021

Le projet de renouvellement urbain du quartier Sud à Choisy-le-roi, lancé en 2016 connaitra début 2022 une étape importante aussi bien du point de vue opérationnel que dans sa symbolique : les démolitions des barres d’immeubles Jacques Cartier et Champlain notamment.

Ces disparitions viendront marquer une nouvelle étape charnière après 2 ans de concertation citoyenne et de co-construction du projet en matière d’aménagement et de relogement entre les élus, les techniciens et les habitants (réunions publiques, ateliers urbains, vote citoyen). Cette mutation urbaine s’accompagne d’un projet social qui vise à réussir une mixité sociale autour des symboles du quartier : échange, partage et solidarité.

Le bâtiment Jacques Quartier, en face du parc urbain des Navigateurs

La Mairie de Choisy, en partenariat avec le Bailleur Valophis et l’EPT-Grand Oly-Seine-Bièvre, ont souhaité s’inspirer de l’expérience du Voyage de Gagarine à Ivry-sur Seine pour initier un « friche artistique » au RDC de l’immeuble Jacques Cartier, pendant quelques mois entre juillet et janvier 2022. Cette exposition-parcours rendra un hommage sensible et fédérateur à l’histoire des habitants et associations du quartier et permettra un accompagnement au changement vers le futur éco-quartier. Cet événement fort, mêlant arts, culture, échanges et rencontres, pourra se dérouler sur plusieurs semaines avant les démolitions en janvier 2022.

Les quelques mois de construction, seront l’occasion de mobiliser et identifier les acteurs de l’exposition, co-construire l’espace de création et de rencontres de Traversées, puis, dès l’automne, d’amorcer une disposition scénographique avec de multiples apports et points de vues sensibles des choisyens, artistes, habitants du quartier ou ayant un lien avec celui-ci.

Ce parcours sera composé de multiples disciplines, peinture (fresque), sculpture, photographie, création sonore (qui inclura des témoignages oraux) vidéo, installées dans les appartements vacants et quelques autres lieux à définir (escalier, facades) de Jacques Cartier. L’espace public alentour, pourrait être investi de manière ponctuelle, notamment au moment de l’évènement.

L’ouverture de Traversées durera 3 semaines en janvier et permettra une programmation culturelle et artistique en lien avec les compagnies, collectifs d’artistes, associations et la Ville de Choisy. 3 week-ends seront ouverts au public et les semaines réservées en priorité aux scolaires et institutionnels.

Atelier graff et tag avec Seth One

Seth One, graffeur, est venu dans la classe depuis le mois de septembre de Céline pour initier les enfants aux lettrages du graffitis. Nous avons montré son travail ainsi qu’un panorama de l’histoire du graff et du street art. Les enfants ont été très captivés par la diversité de ces expressions libres ainsi que par les messages véhiculés par les artistes. Nous avons ainsi travaillé le message, réfléchir à ce qui’on aurait besoin d’exprimer au reste du monde. Qu’est-ce qui nous choque ? Qu’est-qui- m’intéresse ? Qu’est ce qui me relie aux autres ? etc…

Les enfants se sont donc concentrés sur la réalisation d’un message, accompagné d’une représentation graphique. Seth One les accompagne peu à peu dans l’exploration des différents modes graphiques qu’ils réaliseront ensuite sur la facade de l’école.

Au printemps 2021, l’artiste Seth one a commencé à mettre en oeuvre le travail des enfants de la classe de Céline sur les deux facades de l’école.

Ils ont tendu du film étirable entre les colonnes, ce qui a permis aux enfants d’expérimenter le travail à l’aérosol avec les différentes tailles de caps.

À suivre….

ALLER À LA PAGE COULEURSZ4

Atelier Photo et collage

Dans le cadre du projet Couleurs Z4 (issu du projet l’art en coin dont nous avons abandonné le titre), nous intervenons avec la classe ULIS d’Amandine Nigault à l’école Romain Rolland. La classe ULIS est une Unité Spécialisée pour une Inclusion Scolaire et regroupe environs 6 à 8 élèves, l’atelier est mené par Virginie Loisel, plasticienne assistée d’Ines Tahi.

Le principe de l’atelier est d’initier les enfants au cadrage à travers une observation minutieuse des formes qui nous entourent. D’abord, scruter les petits détails qu’on ne voit pas et d’en faire une image étrange, puis de se focaliser sur les formes simples comme la ligne horizontale, verticale, la rond et le carré.

Les lignes verticales vues par les enfants de la classe

à la suite des prises de vues nous avons initié un collage collectif. L’idée est de construire, bâtir une composition (un immeuble, un paysage) à partir des formes géométriques observées et collectionnées dans l’environnement de l’école.

Suite à ces compostions, nous allons utiliser les tablettes numériques pour explorer différentes combinatoires de formes et de sens.

Ensuite nous terminerons l’atelier par la création d’un collage dans la rue qui questionnera les matériaux de l’école, du bâti et des chantiers de la rénovation dans l’espace public.

à suivre…

RETOURNER À LA PAGE COULEURS Z4

Atelier dessin et pochoir avec Heartiste

Au mois de juin, juillet et septembre 2020, nous avons accueilli, Tito, dit Heartiste, à l’atelier des 13 -25 ans. Cet artiste gargeois, qui a déjà participé d’autres projets avec double Face comme Mondes d’apparts ou Des flâneurs, a initié les jeunes participants au dessin académique avec ses règles de proportionnalité ainsi que la fabrique du pochoir.

REVENIR À LA PAGE COULEURSZ4

Atelier Fresque murale avec Gabrielle Henric

Gabrielle Henric est en 4 ème année à l’école Nationale Supérieure d’Art de Paris -Cergy. Elle propose une collaboration avec les enfants de l’atelier Van Gogh sur quelques mercredis sur le thème de la ville rêvée et réelle, celle qui est en train de se transformer dans ce quartier en rénovation urbaine.

l’idée est que les enfants de l’atelier (de 6 à 11) ans imaginent des motifs, des figures, des atmosphères de leur quartier pour qu’ensuite Gaby les réorganisent spatialement avec une fresque de grande taille sur un bâtiment voisin.

À partir de janvier, couleursZ4 a fusionné avec un projet porté par la municipalité autour du thème de la mémoire. Nous avons intégré une partie de nos chantiers artistiques à ce projet collectif, proposer notre projet en autonomie n’étant plus envisageable, d’aucune manière. Ce nouveau contexte nous a conduit à soumettre nos projets prévus à une commission pour validation des contenus et des lieux.

La fresque a commencé au mois de mars 2021 sur les murs du bâtiment claude Monet, le collectif des ateliers Van Gogh, enfants, jeunes et les volontaires en service civiques ont participé. De nombreux habitants ont manifesté leur plaisir de voir des couleurs dans le quartier et les fresques ont évolué joyeusement.

À ce stade, nous avons dû arrêter notre processus. Le comité de travail de la coordination de quartier représentant le projet mémoire n’a pas souhaité conserver la fresque rouge. Cette partie de la fresque montrait un ange et des personnages étranges, voire ésotériques et manifestement peu rassurants pour certains habitants. Certaines personnes ne comprenaient pas le sujet ni l’objet de la fresque. Nous avons dû l’effacer.

à suivre…

REVENIR À LA PAGE COULEURSZ4

couleursZ4- asso double

			

Atelier fresque murale avec Zoé Avot

Zoé Avot, étudiante en 4 ème année à l’École Nationale Supérieure d’Art de Paris-Cergy (95), volontaire en service civique entre septembre 2020 et avril 2021, nous a proposé de mettre en oeuvre un projet collaboratif avec quelques jeunes de Garges qui souhaitent être le sujet d’une fresque murale sur un des murs en brique du quartier.

Ce projet est aussi son sujet d’étude, théorique et pratique. Dans ses recherches picturales, la jeune artiste réalise des portraits de groupes constitués de jeunes de sa génération, questionnant des lieux, des modes de faire et une façon d’être ensemble.

VOIR LE PORTRAIT DE ZOÉ DANS PORTRAITS DOUBLE FACE

Un groupe gargeois s’est constitué, mixte au départ, finalement les garçons n’ont jamais rejoint les jeunes femmes qui se retrouvaient le week-end à l’atelier. Ce groupe issu de l’OPEJ (éducateurs spécialisés) et de Double Face est composé de Flora, Alice, Laury, Eli Merveille, Madinina, Selma, pour les plus présentes. Zoé a réalisé la conception et les portraits du groupe, chacune propose un élément, motif ou décor qui prendra place dans la composition.

Le mois de février semblait idéal pour inaugurer la première grande fresque de la collection CouleursZ4. Le travail de cette fresque n’a pas pu démarrer comme prévu. Ce premier travail, s’est concrétisé dans un contexte bousculé, nos oeuvres devant être intégrées dans un projet porté par le Ville sur la mémoire du quartier, ce qui a nécessité une validation au regard de nouveaux critères par une commission, avec une autorisation qui a pris du temps.

Les passants ont été très nombreux à s’arrêter pour admirer le travail en train de se faire, en direct. Cette oeuvre et a créé une bonne émulation dans la quartier , les habitants, collégiens, familles et écoliers ont suivi pas à pas l’évolution de la fresque. Laury, membre du groupe de jeunes, a souhaité que son portrait soit effacé et retravaillé à partir d’une photo.

En avril, Madinina Maniga et Flora Massol ont attaqué le mur de gauche pour représenter le quartier, les barres et tours typiques de la Dame Blanche Nord qui seront prochainement détruites.

à suivre…

REVENIR SUR LA PAGE COULEURS Z4

Ateliers Villiot- Paris 12

Atelier d’expérimentations artistiques pour les enfants de la résidence Villiot

Dessin, collage, peinture, Estampe, photographie, composition textile, vidéo, visites culturelles

 À la demande du bailleur social PARIS HABITAT, DOUBLE FACE  est installé au local associatif de la cité Villiot, 19 rue Villiot, 75012, pour un atelier de quelques jours pendant les vacances scolaires.

les enfants qui viennent dans notre local mis à disposition sont âgés de 6 à 15 ans >> Ateliers gratuits : Prochains ateliers : avril, juillet octobre 2021

Nous contacter : contact@doubleface.org

Regards des enfants sur la transformation urbaine (chroniques d’un quartier en reconstruction)

Ces vidéos ont été réalisées en milieu scolaire avec les écoles élémentaires de Garges-lès-Gonesse.

En 2017-2018 avec l’école,Victor Hugo avec deux classe de CM2, les enfants imaginent des mystères dans le grand parc du fort de Stains (Les légendes du fort de Stains). Puis avec deux autres classes de CM2 à Romain Rolland (Fanny Pilleron et Alexandre Martin) démarrage du projet en classe en 2018 puis atelier photo les mercredis après midi dans le nouveau local de l’association (Dame blanche Nord imaginaire et Mon quartier…). Depuis nous intervenons régulièrement avec l’école Romain Roland. Cette année, en 2021, nous construisons an projet photographique avec la classe ULIS d’Amandine Nigault.

Formes, Cadrage et photocollage

Lignes, ronds et carrés

École Romain Rolland, classe Ulis

Atelier d’écriture et photographie

Dame blanche Nord imaginaire

école Romain Rolland , classe de CM2

Reportage en diaporama sonore sur la rénovation

Mon quartier, aujourd’hui, demain, et après demain

école Romain Rolland, classe de CM2

Atelier d’écriture et photographie

Les légendes du fort de Stains

École Victor Hugo, classes de CM2

Les vidéos Van Gogh : Portraits double Face 2020-2021

Portraits Double Face

Entretien avec des étudiants et des professionnels

Nous accueillons aux Ateliers Van Gogh, des artistes, des étudiants, amateurs ou professionnels.

Les élèves et volontaires en services civiques de l’atelier ont créé un petit studio vidéo et réalisé un face à face avec les différents intervenants et invités. Ils les ont interrogés sur leurs parcours et écouté leur conseils avisés.

Portrait N°1 : Zoé Avot, artiste en devenir, étudiante en Art (ENSA-PC)

Les Ateliers Van Gogh / jeunes

Courant 2021, nous avons enfin décidé d’ouvrir un atelier pour nos anciens élèves de primaires passés au collège et au-delà (à partir de 11ans). Il s’agit d’un atelier moins dirigé que celui des 6-10ans davantage tourné vers leur envies et développement en lien avec leur projets personnels.

Cet espace de création est l’occasion de se retrouver, de débattre, de découvrir des lieux culturels et des pratiques artistiques. Les projets peuvent concerner aussi les adultes notamment dans le cadre de rencontres et débats.

Débats de société

Invitation de chercheurs autour d’une thématique

Les ateliers Van Gogh 2021 / enfants

Ateliers van Gogh 2021 / enfants

Les ateliers « fresque » menés avec notre public- enfant des Ateliers Van Gogh prépareront notre action Arts-dans-la-rue, intitulée Couleurs Zone 4,projet qui va prendre son essor au cours de l’année 2021 et au-delà.

  • Ateliers pochoirs avec Heartiste
  • fresques collaboratives avec Zoé Avot, Po coathelem et Gabrielle Henric
  • interventions initiation au graff de Seth One (Philippe Nizan) à l’atelier puis dans la classe de CE2 de Céline Cordilhac
  • Préparation à la pratique du photocollage, prise de vue photographique dans la classe Ulis d’Amandine Nigault avec Virginie Loisel à l’école Romain Rolland
coouleurs Zone 4
Couleurs Zone 4

La pratique artistique au sein des ateliers van Gogh – enfants, en 2021, est donc axée autour du thème de la ville imaginaire et des portraits d’habitants. Nous abordons cette année des techniques comme la photographie avec Po, la peinture avec Gabrielle Henric, le modelage avec Zoé Avot, la performance avec Olivia Funes Lastra et Esther Laurent Baroux…

Atelier modelage

Masques avec Zoé et Ines

Modelage et masques

Les ateliers Van Gogh 2020 / jeunes

Atelier van Gogh 2020 / Jeunes

Depuis 2020, un nouvel atelier s’est ouvert à destination des jeunes. Il s’agit plus d’un atelier d’écritures multiples, fictions, documentaires, street art, suivi de dossier pour l’accès aux écoles d’arts. En 2020, l’atelier , nouveau, est encore balbutiant mais il affirme de plus en plus le besoin des jeunes gargeois de pratiquer des expériences artistiques, explorations créatives comme espaces de liberté d’expressions essentiels à leur aspirations.

Atelier pochoirs avec l’artiste Tito dit heartiste

Exprimer une opinion en interrogeant sa place dans la société et offrir aux passants une réflexion critique sur la vie collective à travers l’expression dans l’espace urbain. Beaucoup de jeunes femmes, Kako, Zoé, Ines, etc… ont proposé des pochoirs qui questionnaient les relations des filles et des garçons notamment à travers le harcèlement de rue. Tito, artiste ayant grandit à Garges, les a accompagnées dans la pratique du dessin , puis du pochoir. Cet atelier qui a débuté en juin 2020 a du s’interrompre à plusieurs reprises, pendant le 2eme confinement puis avec le couvre feu en décembre.

Les deux grande fresques collaboratives de Zoé

L’atelier que propose la jeune artiste, Zoé Avot, étudiante en art à l’École Nationale Supérieure d’Art de Paris-Cergy, en 4ème année, volontaire en service civique pour 6 mois chez Double Face, implique des jeunes du quartier. D’une part un groupe de 7 jeunes femmes qui chacune propose des motifs qui prendront place dans une scène composée de portraits du groupe, peints par l’artiste. D’autre part un autre groupe, mixte, cette fois, sera l’objet d’une autre fresque, composée des portraits des jeunes gargeois.

Zoé Avot – Portfolio

VIDÉO

Portraits Double Face

Rencontres avec des étudiants et des professionnels

L’Art en Coin et Couleurs Z4, Garges-lès-Gonesse, 2020-2023

MISE EN FORME ET EN COULEUR

L’Art en coin, puis Couleurs Z4, est un atelier à ciel ouvert qui permettra au fil du temps, de 2020 à 2023, de créer un univers graphique circulant, se déployant dans le quartier en reconstruction, et permettant de déclencher la surprise, le souvenir et l’interrogation des habitants. L’univers visuel de chaque proposition sera constitué de personnages, de paysages, d’éléments graphiques et de mots qui seront imaginés en collaboration avec les Gargeois.
Nous avons construit dès l’été 2020, ce projet en partenariat avec le bailleur principal du quartier, l’immobilière 3F, cela nous permet un champ assez large et libre pour notre terrain de jeu dans le quartier dit de la zone 4. CouleursZ4 a démarré d’abord avec les écoles avec un soutien de la Cité Éducative en juin, puis s’est développé plus largement dans le quartier avec nos partenaires de terrain et soutenu par le CGET95 et la DRAC Ile de France.

Au cours du projet, les enfants, adolescents et jeunes adultes découvrent des techniques que sont le pochoir, le graff, la fresque, le collage à travers différentes approches artistiques. Au fil des propositions et des projets les artistes les accompagnent dans une collaboration. Les groupes sont constitués de jeunes et enfants de l’atelier et des habitants des associations locales partenaires.

ARTICULATION AVEC UN PROJET PORTÉ PAR LA VILLE

À partir de mi janvier 2021, couleursZ4 a intégré un projet mené par le centre social municipal Jean-Baptiste Corot rassemblant les associations du quartier autour du thème de la mémoire dans l’espace public. Il s’agit d’un projet où chacun évoque l’histoire et la mémoire du quartier à sa façon, avec différents supports et de manière coordonnée. Une cohabitation des deux projets n’étant pas envisageable, ni négociable pour des raisons de lisibilité dans l’espace urbain, nous avons donc tenté d’adapter nos calendriers, d’articuler une partie de nos fresques dans ce cadre, entre janvier et juin 2021. Celles menées par Zoé Avot, Gaby Henric, Po Coathelem et une dernière en partenariat Double face/ opej (artistes, jeunes et éducateurs spécialisés). Les interventions d’artistes comme Twopy et Fakele et quelques autres attendront.

LES ATELIERS MENÉS PAR DES ÉTUDIANTS EN ART ET DES ARTISTES

Fresque murale

avec Zoé Avot

Aux ateliers van Gogh

Fresque murale

avec Gaby Henric

Aux ateliers van Gogh

Dessin et pochoir

avec Heartiste

Aux ateliers van Gogh

a

Photo et photocollage

avec Virginie Loisel et Ines Tahi

dans la classe d’Amandine (ULIS) à l’école Romain Rolland

Graff et tag

avec Set One

dans la classe de Céline (CE2) à l’école Romain Rolland

photo argentique

et photo-fresque

avec Po Coathelem

Aux ateliers Van Gogh

Mosaïque

avec Jonathan Vacaresse

Aux ateliers Van Gogh

Je me souviens

Double Face invite l’OPEJ

à suivre…

Collège des Batignolles

Pour l’année scolaire 2020-2021, Françoise Taramini, professeure d’arts plastiques nous a proposé de collaborer sur une classe à PAC : PARCOURS.

Le projet  »PARCOURS » propose d’emmener les élèves à travers un voyage de l’antiquité à nos jours, jusqu’à permettre de prendre conscience des apports de l’art antique, du Moyen-Age et  de la Renaissance dans la  création contemporaine et dans les travaux des élèves.

L’étude de ces périodes viendra rencontrer le programme d’histoire et de lettre des classes de sixième et de cinquième. L’association Double Face accompagne ce projet avec les moyens de la photographie et la vidéo, chaquer étape de PARCOURS est ainsi conservé et fera l’objet d’une installation vidéo lors de l’exposition restitution en juin 2021

CINDY SHERMAN

Fiction collective pour anti-autoportraits

Visite de l’exposition rétrospective de l’artiste en octobre 2020 à la fondation Louis Vuitton.

À partir de choix photographiés, notre petit groupe a réinterprété l’oeuvre foisonnante et inquiétante de Cindy Sherman lors de la visite de l’exposition et sa galerie de personnages à travers les époques.

C’est Gina, elle a fait toute la vaisselle et le repassage. Vexée que son mari ne l’ait même pas complimenté sur son bon repas, elle part bouder dans l’entrée

Mélody envisage sérieusement de s’enfuir de chez elle avec la voiture flambant neuve de son crétin de mari. Ça ce serait une aventure !

Lucie est une jeune femme blonde que les photographes s’arrachent. C’est son premier shooting, elle est impressionnée mais n’ose rien dire

Anaïs, « Cette soirée est ennuyeuse, et cette fille qui danse au milieu en provoquant tout le monde, c’est insupportable !

Irène : « Oh, ces jeunes qui se permettent tout, vraiment, aucune éducation! « 

Francine et ses filles sont une famille modeste mais elles veulent bien paraître. Avant de prendre cet unique portrait de famille la mère vérifie que chaque fille est tirée à quatre épingles et propre sur elle même. Elles affichent ensuite fièrement cette photo dans leur salon

Hier, Raphaëlle est littéralement décédée d’ennui. Jeune mariée, elle avait choisi une vie de femme au foyer qui pourtant la révulsait, pour subvenir aux besoins de sa famille. Elle aurait aimé être pompier.

Anne-Sophie est une riche héritière de son papa. Afin de paraître excentrique elle assemble ses habits et accessoires les plus chers. Bien sûr elle pose devant sa nouvelle voiture

Catherine « Vous ne vous rendez pas compte, vous ne savez pas de quoi vous parlez ! »

Cynthia et Armelle sont deux cousines. L’une est une styliste de haute couture et emmène l’autre en invitée d’honneur à son défilé. Armelle est alcoolique et shootée car c’est ce qui fait sa sa personnalité

Greg travaille dans la publicité. Il se donne une attitude cool pour impressionner mais travaille beaucoup son image. Au grand public il est populaire mais dans sa vie privée il est profondément seul

La soirée est finie, tout le monde est parti. Mathilde, encore enivrée, se sent seule.

Jeannette : « Quand vont-ils venir me chercher, me juger, m’éliminer…Ai-je le temps de m’enfuir ? »

Claude pratique le yoga pour oublier le désastreux dîner qu’elle vient de passer avec sa belle famille bourgeoise.

Ingrid : « J’irai bien à cheval dans les collines mais mon écuyer m’impose de me reposer, je vais rester m’occuper des fleurs, quel ennui ! »

Joséphine : « ben oui, c’est ma langue, il faut encore que je la rentre ? ça vous dérange ? »

Syllia est une nouvelle riche. C’est son mari qui est de la haute. Elle tente maladroitement de s’immiscer dans ce monde mais elle en fait un peu trop

Renée : Ne restez pas planté là mon cher, pouvez-vous accueillir monsieur l’ambassadeur qui vient d’arriver ? »

Esmeralda : « Les temps ont changé, tous doivent partir et se débrouiller seuls! »

Nicolas : « Vous pouvez rester chez nous dormir ce soir, on a de la place, hein Berthe ?

Stella, jeune femme au caractère bien trempé, vient tout juste d’assassiner son voisin qui battait sa femme.

Jasmin se rend compte que sa création devient de plus en plus intelligente. Les inventions des hommes ne pourraient-elle pas les dépasser?

Clown 12 :  » Ce sera le chaos, vous périrez dans d’atroces souffrances !

Gerald : « Exécutez les, je pense qu’il faut en finir à présent ! »