Archives pour l'Auteur : admin

Photo argentique et photo-fresque

Po Coathelem, étudiant à l’ENSAPC en 4 ème année, a proposé aux enfants de 6/12 ans un atelier de pratique de photographie argentique pour réaliser une grande fresque créée en mode photocollage.

Pour démarrer les enfants ont cherché le cadre dans la nature, au fort de Stains derrière l’atelier.

ALLER À LA PAGE COULEURSZ4

Mosaïque

Jonathan Vacaresse, fidèle intervenant depuis son service civique en 2018, étudiant en 4éme année à l’ENSAPC est venu proposer un atelier d’initiation à la mosaïque aux enfants de 6/12 ans. Nous avons acheté des faïences blanches à la réserve des arts puis elles ont été peintes puis cassées en morceaux. Les élèves ont créé des formes géométriques composées avec des couleurs. Reste à savoir où dans l’espace public, ces compositions prendront place. Pour l’heure, le travail est encore en cours et plait beaucoup.

à suivre…

ALLER À LA PAGE COULEURSZ4

Atelier graff et tag avec Seth One

Seth One, graffeur, est venu dans la classe depuis le mois de septembre de Céline pour initier les enfants aux lettrages du graffitis. Nous avons montré son travail ainsi qu’un panorama de l’histoire du graff et du street art. Les enfants ont été très captivés par la diversité de ces expressions libres ainsi que par les messages véhiculés par les artistes. Nous avons ainsi travaillé le message, réfléchir à ce qui’on aurait besoin d’exprimer au reste du monde. Qu’est-ce qui nous choque ? Qu’est-qui- m’intéresse ? Qu’est ce qui me relie aux autres ? etc…

Les enfants se sont donc concentré sur la réalisation d’un message, accompagné d’une représentation graphique. Seth One les accompagne peu à peu dans l’exploration des différents modes graphiques qu’ils réaliseront ensuite sur la facade de l’école.

À suivre….

ALLER À LA PAGE COULEURSZ4

Atelier Photo et collage

Dans le cadre du projet Couleurs Z4 (issu du projet l’art en coin dont nous avons abandonné le titre), nous intervenons avec la classe ULIS d’Amandine Nigault à l’école Romain Rolland. La classe ULIS est une Unité Spécialisée pour une Inclusion Scolaire et regroupe environs 6 à 8 élèves, l’atelier est mené par Virginie Loisel, plasticienne assistée d’Ines Tahi.

Le principe de l’atelier est d’initier les enfants au cadrage à travers une observation minutieuse des formes qui nous entourent. D’abord, scruter les petits détails qu’on ne voit pas et d’en faire une image étrange, puis de se focaliser sur les formes simples comme la ligne horizontale, verticale, la rond et le carré.

Les lignes verticales vues par les enfants de la classe

à la suite des prises de vues nous avons initié un collage collectif. L’idée est de construire, bâtir une composition (un immeuble, un paysage) à partir des formes géométriques observées et collectionnées dans l’environnement de l’école.

Suite à ces compostions, nous allons utiliser les tablettes numériques pour explorer différentes combinatoires de formes et de sens.

Ensuite nous terminerons l’atelier par la création d’un collage dans la rue qui questionnera les matériaux de l’école, du bâti et des chantiers de la rénovation dans l’espace public.

à suivre…

RETOURNER À LA PAGE COULEURS Z4

Atelier dessin et pochoir avec Heartiste

Au mois de juin, juillet et septembre 2020, nous avons accueilli, Tito, dit Heartiste, à l’atelier des 13 -25 ans. Cet artiste gargeois, qui a déjà participé d’autres projets avec double Face comme Mondes d’apparts ou Des flâneurs, a initié les jeunes participants au dessin académique avec ses règles de proportionnalité ainsi que la fabrique du pochoir.

REVENIR À LA PAGE COULEURSZ4

Atelier Fresque murale avec Gabrielle Henric

Gabrielle Henric est en 4 ème année à l’école Nationale Supérieure d’Art de Paris -Cergy. Elle propose une collaboration avec les enfants de l’atelier Van Gogh sur quelques mercredis sur le thème de la ville rêvée et réelle, celle qui est en train de se transformer dans ce quartier en rénovation urbaine.

l’idée est que les enfants de l’atelier (de 6 à 11) ans imaginent des motifs, des figures, des atmosphères de leur quartier pour qu’ensuite Gaby les réorganisent spatialement avec une fresque de grande taille sur un bâtiment voisin.

À partir de janvier, couleursZ4 a fusionné avec un projet porté par la municipalité autour du thème de la mémoire. Nous avons intégré une partie de nos chantiers artistiques à ce projet collectif, proposer notre projet en autonomie n’étant plus envisageable, d’aucune manière. Ce nouveau contexte nous a conduit à soumettre nos projets prévus à une commission pour validation des contenus et des lieux.

La fresque a commencé au mois de mars 2021 sur les murs du bâtiment claude Monet, le collectif des ateliers Van Gogh, enfants, jeunes et les volontaires en service civiques ont participé. De nombreux habitants ont manifesté leur plaisir de voir des couleurs dans le quartier et les fresques ont évolué joyeusement.

À ce stade, nous avons dû arrêter notre processus. Le comité de travail de la coordination de quartier représentant le projet mémoire n’a pas souhaité conserver la fresque rouge. Cette partie de la fresque montrait un ange et des personnages étranges, voire ésotériques et manifestement peu rassurants pour certains habitants. Certaines personnes ne comprenaient pas le sujet ni l’objet de la fresque. Nous avons dû l’effacer.

à suivre…

REVENIR À LA PAGE COULEURSZ4

couleursZ4- asso double

			

Atelier fresque murale avec Zoé Avot

Zoé Avot, étudiante en 4 ème année à l’École Nationale Supérieure d’Art de Paris-Cergy (95), volontaire en service civique entre septembre 2020 et avril 2021, nous a proposé de mettre en oeuvre un projet collaboratif avec quelques jeunes de Garges qui souhaitent être le sujet d’une fresque murale sur un des murs en brique du quartier.

Ce projet est aussi son sujet d’étude, théorique et pratique. Dans ses recherches picturales, la jeune artiste réalise des portraits de groupes constitués de jeunes de sa génération, questionnant des lieux, des modes de faire et une façon d’être ensemble.

VOIR LE PORTRAIT DE ZOÉ DANS PORTRAITS DOUBLE FACE

Un groupe gargeois s’est constitué, mixte au départ, finalement les garçons n’ont jamais rejoint les jeunes femmes qui se retrouvaient le week-end à l’atelier. Ce groupe issu de l’OPEJ (éducateurs spécialisés) et de Double Face est composé de Flora, Alice, Laury, Eli Merveille, Madinina, Selma, pour les plus présentes. Zoé a réalisé la conception et les portraits du groupe, chacune propose un élément, motif ou décor qui prendra place dans la composition.

Le mois de février semblait idéal pour inaugurer la première grande fresque de la collection CouleursZ4. Le travail de cette fresque n’a pas pu démarrer comme prévu. Ce premier travail, s’est concrétisé dans un contexte bousculé, nos oeuvres devant être intégrées dans un projet porté par le Ville sur la mémoire du quartier, ce qui a nécessité une validation au regard de nouveaux critères par une commission, avec une autorisation qui a pris du temps.

Les passants ont été très nombreux à s’arrêter pour admirer le travail en train de se faire, en direct. Cette oeuvre et a créé une bonne émulation dans la quartier , les habitants, collégiens, familles et écoliers ont suivi pas à pas l’évolution de la fresque. Laury, membre du groupe de jeunes, a souhaité que son portrait soit effacé et retravaillé à partir d’une photo.

En avril, Madinina Maniga et Flora Massol ont attaqué le mur de gauche pour représenter le quartier, les barres et tours typiques de la Dame Blanche Nord qui seront prochainement détruites.

à suivre…

REVENIR SUR LA PAGE COULEURS Z4

Ateliers Villiot- Paris 12

Atelier d’expérimentations artistiques pour les enfants de la résidence Villiot

Dessin, collage, peinture, Estampe, photographie, composition textile, vidéo, visites culturelles

 À la demande du bailleur social PARIS HABITAT, DOUBLE FACE  est installé au local associatif de la cité Villiot, 19 rue Villiot, 75012, pour un atelier de quelques jours pendant les vacances scolaires.

les enfants qui viennent dans notre local mis à disposition sont âgés de 6 à 15 ans >> Ateliers gratuits : Prochains ateliers : avril, juillet octobre 2021

Nous contacter : contact@doubleface.org

Les ateliers Villiot

2020-2021

Regards des enfants sur la transformation urbaine (chroniques d’un quartier en reconstruction)

Ces vidéos ont été réalisées en milieu scolaire avec les écoles élémentaires de Garges-lès-Gonesse.

En 2017-2018 avec l’école,Victor Hugo avec deux classe de CM2, les enfants imaginent des mystères dans le grand parc du fort de Stains (Les légendes du fort de Stains). Puis avec deux autres classes de CM2 à Romain Rolland (Fanny Pilleron et Alexandre Martin) démarrage du projet en classe en 2018 puis atelier photo les mercredis après midi dans le nouveau local de l’association (Dame blanche Nord imaginaire et Mon quartier…). Depuis nous intervenons régulièrement avec l’école Romain Roland. Cette année, en 2021, nous construisons an projet photographique avec la classe ULIS d’Amandine Nigault.

Formes, Cadrage et photocollage

Lignes, ronds et carrés

École Romain Rolland, classe Ulis

Atelier d’écriture et photographie

Dame blanche Nord imaginaire

école Romain Rolland , classe de CM2

Reportage en diaporama sonore sur la rénovation

Mon quartier, aujourd’hui, demain, et après demain

école Romain Rolland, classe de CM2

Atelier d’écriture et photographie

Les légendes du fort de Stains

École Victor Hugo, classes de CM2

Les vidéos Van Gogh : Portraits double Face 2020-2021

Portraits Double Face

Entretien avec des étudiants et des professionnels

Nous accueillons aux Ateliers Van Gogh, des artistes, des étudiants, amateurs ou professionnels.

Les élèves et volontaires en services civiques de l’atelier ont créé un petit studio vidéo et réalisé un face à face avec les différents intervenants et invités. Ils les ont interrogés sur leurs parcours et écouté leur conseils avisés.

Portrait N°1 : Zoé Avot, artiste en devenir, étudiante en Art (ENSA-PC)

Les ateliers Van Gogh 2021 / enfants

Ateliers van Gogh 2021 / enfants

2021 est l’année où les ateliers, mis en place depuis l’été 2020, vont enfin porter leurs fruits. Nous avions ainsi initié des ateliers pochoirs avec Tito, les deux fresques collaboratives avec Zoé Avot, les interventions initiation au graff de Seth One (Philippe Nizan) dans la classe de CE2 de Céline Cordilhac et la prise de vue photographique (qui prépare des photocollages dans l’espace urbain) dans la classe Ulis d’Amandine Nigault avec Virginie Loisel à l’école Romain Rolland et surtout les ateliers fresque avec notre public enfant des Ateliers Van Gogh. Suite à ces interventions et cette dynamique, notre action Arts dans la rue, intitulée Couleurs Zone 4, va prendre son essor au cours de l’année 2021 et au-delà.

coouleurs Zone 4
Couleurs Zone 4

La pratique artistique au sein des ateliers van Gogh – enfants, en 2021, est donc axée autour du thème de la ville imaginaire et des portraits d’habitants. Nous abordons cette année des techniques comme la photographie avec Po, la peinture avec Gabrielle Henric, le modelage avec Zoé Avot, la performance avec Olivia Funes Lastra et Esther Laurent Baroux…

Atelier des vacances de février

Masques avec Zoé et Ines

Modelage et masques

Les ateliers Van Gogh 2020 / jeunes

Atelier van Gogh 2020 / Jeunes

Depuis 2020, un nouvel atelier s’est ouvert à destination des jeunes. Il s’agit plus d’un atelier d’écritures multiples, fictions, documentaires, street art, suivi de dossier pour l’accès aux écoles d’arts. En 2020, l’atelier , nouveau, est encore balbutiant mais il affirme de plus en plus le besoin des jeunes gargeois de pratiquer des expériences artistiques, explorations créatives comme espaces de liberté d’expressions essentiels à leur aspirations.

Atelier pochoirs avec l’artiste Tito dit heartiste

Exprimer une opinion en interrogeant sa place dans la société et offrir aux passants une réflexion critique sur la vie collective à travers l’expression dans l’espace urbain. Beaucoup de jeunes femmes, Kako, Zoé, Ines, etc… ont proposé des pochoirs qui questionnaient les relations des filles et des garçons notamment à travers le harcèlement de rue. Tito, artiste ayant grandit à Garges, les a accompagnées dans la pratique du dessin , puis du pochoir. Cet atelier qui a débuté en juin 2020 a du s’interrompre à plusieurs reprises, pendant le 2eme confinement puis avec le couvre feu en décembre.

Les deux grande fresques collaboratives de Zoé

L’atelier que propose la jeune artiste, Zoé Avot, étudiante en art à l’École Nationale Supérieure d’Art de Paris-Cergy, en 4ème année, volontaire en service civique pour 6 mois chez Double Face, implique des jeunes du quartier. D’une part un groupe de 7 jeunes femmes qui chacune propose des motifs qui prendront place dans une scène composée de portraits du groupe, peints par l’artiste. D’autre part un autre groupe, mixte, cette fois, sera l’objet d’une autre fresque, composée des portraits des jeunes gargeois.

Zoé Avot – Portfolio

VIDÉO

Portraits Double Face

Rencontres avec des étudiants et des professionnels

Couleurs Z4, Garges-lès-Gonesse, 2020-2023

MISE EN FORME ET EN COULEUR

Couleurs Z4, est comme un atelier à ciel ouvert qui permettra au fil du temps, de 2020 à 2023, de créer un univers graphique circulant, se déployant dans le quartier en reconstruction, et permettant de déclencher la surprise, le souvenir et l’interrogation des habitants. L’univers visuel de chaque proposition sera constitué de personnages, de paysages, d’éléments graphiques et de mots qui seront imaginés en collaboration avec les Gargeois.
Nous avons construit dès l’été 2020, ce projet en partenariat avec le bailleur principal du quartier, l’immobilière 3F, cela nous permet un champ assez large et libre pour notre terrain de jeu dans le quartier dit de la zone 4. CouleursZ4 a démarré d’abord avec les écoles avec un soutien de la Cité Éducative en juin, puis s’est développé plus largement dans le quartier avec nos partenaires de terrain et soutenu par le CGET95 et la DRAC Ile de France.

Au cours du projet, les enfants, adolescents et jeunes adultes découvrent des techniques que sont le pochoir, le graff, la fresque, le collage à travers différentes approches artistiques. Au fil des propositions et des projets les artistes les accompagnent dans une collaboration. Les groupes sont constitués de jeunes et enfants de l’atelier et des habitants des associations locales partenaires.

ARTICULATION AVEC UN PROJET PORTÉ PAR LA VILLE

À partir de mi janvier 2021, couleursZ4 a intégré un projet mené par le centre social municipal Jean-Baptiste Corot rassemblant les associations du quartier autour du thème de la mémoire dans l’espace public. Il s’agit d’un projet où chacun évoque l’histoire et la mémoire du quartier à sa façon, avec différents supports et de manière coordonnée. Une cohabitation des deux projets n’étant pas envisageable, ni négociable pour des raisons de lisibilité dans l’espace urbain, nous avons donc tenté d’adapter nos calendriers, d’articuler une partie de nos fresques dans ce cadre, entre janvier et juin 2021. Celles menées par Zoé Avot, Gaby Henric, Po Coathelem et une dernière en partenariat Double face/ opej (artistes, jeunes et éducateurs spécialisés). Les interventions d’artistes comme Twopy et Fakele et quelques autres attendront.

LES ATELIERS MENÉS PAR DES ÉTUDIANTS EN ART ET DES ARTISTES

Fresque murale

avec Zoé Avot

Aux ateliers van Gogh

Fresque murale

avec Gaby Henric

Aux ateliers van Gogh

Dessin et pochoir

avec Heartiste

Aux ateliers van Gogh

a

Photo et photocollage

avec Virginie Loisel et Ines Tahi

dans la classe d’Amandine (ULIS) à l’école Romain Rolland

Graff et tag

avec Set One

dans la classe de Céline (CE2) à l’école Romain Rolland

photo argentique

et photo-fresque

avec Po Coathelem

Aux ateliers Van Gogh

Mosaïque

avec Jonathan Vacaresse

Aux ateliers Van Gogh

à suivre…

Collège des Batignolles

Pour l’année scolaire 2020-2021, Françoise Taramini, professeure d’arts plastiques nous a proposé de collaborer sur une classe à PAC : PARCOURS.

Le projet  »PARCOURS » propose d’emmener les élèves à travers un voyage de l’antiquité à nos jours, jusqu’à permettre de prendre conscience des apports de l’art antique, du Moyen-Age et  de la Renaissance dans la  création contemporaine et dans les travaux des élèves.

L’étude de ces périodes viendra rencontrer le programme d’histoire et de lettre des classes de sixième et de cinquième. L’association Double Face accompagne ce projet avec les moyens de la photographie et la vidéo, chaquer étape de PARCOURS est ainsi conservé et fera l’objet d’une installation vidéo lors de l’exposition restitution en juin 2021

CINDY SHERMAN

Fiction collective pour anti-autoportraits

Visite de l’exposition rétrospective de l’artiste en octobre 2020 à la fondation Louis Vuitton.

À partir de choix photographiés, notre petit groupe a réinterprété l’oeuvre foisonnante et inquiétante de Cindy Sherman lors de la visite de l’exposition et sa galerie de personnages à travers les époques.

C’est Gina, elle a fait toute la vaisselle et le repassage. Vexée que son mari ne l’ait même pas complimenté sur son bon repas, elle part bouder dans l’entrée

Mélody envisage sérieusement de s’enfuir de chez elle avec la voiture flambant neuve de son crétin de mari. Ça ce serait une aventure !

Lucie est une jeune femme blonde que les photographes s’arrachent. C’est son premier shooting, elle est impressionnée mais n’ose rien dire

Anaïs, « Cette soirée est ennuyeuse, et cette fille qui danse au milieu en provoquant tout le monde, c’est insupportable !

Irène : « Oh, ces jeunes qui se permettent tout, vraiment, aucune éducation! « 

Francine et ses filles sont une famille modeste mais elles veulent bien paraître. Avant de prendre cet unique portrait de famille la mère vérifie que chaque fille est tirée à quatre épingles et propre sur elle même. Elles affichent ensuite fièrement cette photo dans leur salon

Hier, Raphaëlle est littéralement décédée d’ennui. Jeune mariée, elle avait choisi une vie de femme au foyer qui pourtant la révulsait, pour subvenir aux besoins de sa famille. Elle aurait aimé être pompier.

Anne-Sophie est une riche héritière de son papa. Afin de paraître excentrique elle assemble ses habits et accessoires les plus chers. Bien sûr elle pose devant sa nouvelle voiture

Catherine « Vous ne vous rendez pas compte, vous ne savez pas de quoi vous parlez ! »

Cynthia et Armelle sont deux cousines. L’une est une styliste de haute couture et emmène l’autre en invitée d’honneur à son défilé. Armelle est alcoolique et shootée car c’est ce qui fait sa sa personnalité

Greg travaille dans la publicité. Il se donne une attitude cool pour impressionner mais travaille beaucoup son image. Au grand public il est populaire mais dans sa vie privée il est profondément seul

La soirée est finie, tout le monde est parti. Mathilde, encore enivrée, se sent seule.

Jeannette : « Quand vont-ils venir me chercher, me juger, m’éliminer…Ai-je le temps de m’enfuir ? »

Claude pratique le yoga pour oublier le désastreux dîner qu’elle vient de passer avec sa belle famille bourgeoise.

Ingrid : « J’irai bien à cheval dans les collines mais mon écuyer m’impose de me reposer, je vais rester m’occuper des fleurs, quel ennui ! »

Joséphine : « ben oui, c’est ma langue, il faut encore que je la rentre ? ça vous dérange ? »

Syllia est une nouvelle riche. C’est son mari qui est de la haute. Elle tente maladroitement de s’immiscer dans ce monde mais elle en fait un peu trop

Renée : Ne restez pas planté là mon cher, pouvez-vous accueillir monsieur l’ambassadeur qui vient d’arriver ? »

Esmeralda : « Les temps ont changé, tous doivent partir et se débrouiller seuls! »

Nicolas : « Vous pouvez rester chez nous dormir ce soir, on a de la place, hein Berthe ?

Stella, jeune femme au caractère bien trempé, vient tout juste d’assassiner son voisin qui battait sa femme.

Jasmin se rend compte que sa création devient de plus en plus intelligente. Les inventions des hommes ne pourraient-elle pas les dépasser?

Clown 12 :  » Ce sera le chaos, vous périrez dans d’atroces souffrances !

Gerald : « Exécutez les, je pense qu’il faut en finir à présent ! »

Les sorties culturelles 2020 aux ateliers Van Gogh

Nous avons visité, appuyés par le dispositif des VVV (Ville Vie Vacances), La gaité lyrique dans le 3ème arrondissement de Paris, avec l’exposition «Faire corps» des artistes Adrien M et Claire B, parcours d’art numérique ayant eu un grand succès avec notre groupe, tant pour sa portée technologique que poétique. Le mois d’avril a été sous le coup de la crise sanitaire et nous avons pu retrouver les enfants et les adolescents plus tard, après la sortie de confinement, en été.

L’atelier des lumières avec l’exposition Marc Chagall, Monet et Matisse, a été visité en été, puis à l’automne, ils ont découvert avec excitation les animaux au parc zoologique de Paris à la porte Dorée en octobre pour y faire des croquis. Puis, ils ont vu le magnifique bâtiment de Franck Gerry qu’est la Fondation Louis Vuitton avec l’exposition de la photographe Cindy Sherman. Souvent, nous avons fait la visite avec un conférencier puis réalisé un atelier sur la thématique abordée pendant la visite.

Vacances de février 2020

Exposition Faire Corps avec nos élèves à la gaité lyrique dans le 3ème à Paris

Vacances d’été 2020

Vacances d’octobre

En octobre nous avons visité l’exposition Cindy Sherman à la Fondation Louis Vuitton.

Cliquer pour découvrir les impressions de l’exposition et le jeu des personnages de fiction réalisé avec notre groupe

Retour à la page d’accueil

Les ateliers Van Gogh

COMPOSITIONS ET COLLAGES

Réalisation d’un portrait avec différentes techniques, dessin , crayons de couleurs, collages, peinture

Créer des cartes imaginaires à partir des nouveaux plans du quartier

Inspirations sur le thème de la ville imaginaire, techniques mixtes

Les ateliers Van Gogh 2020 / Garges-les-Gonesse

Ateliers Van Gogh / enfants 2020

Ateliers – éducation à l’image, audiovisuel, arts plastiques

à destination des enfants de 6 à 13 ans

Les ateliers se déroulent les mercredis de 14H00 à 16H45 partir de 6 ans ( arts plastiques) aux Ateliers Van Gogh, 16 rue Van Gogh dans le quartier de la Dame Blanche Nord. Différentes techniques sont abordées tout au long de l’année – sur inscription / Gratuit + adhésion association 6€ par enfant, 10€ par famille (2 max) pour l’année de mi septembre à juillet.+ sessions vacances.

Artistes-intervenants Virginie Loisel, Heartiste (pochoirs), Zoé Avot (fresque murale), Gabrielle Henric (fresque collage), Seth One (graffitis et fresque)…

contact@doubleface.org

Edition 2020

Avec les volontaires en service civique , Kheira bouzeghti, 20 ans et Maryam Bouchelaghem, 18 ans, bahelière, toutes deux en recherche professionnelle. jusqu’en juillet 2020 puis à partir de septembre, Ines Tahi, 22 ans, étudiante en césure avant un master de sociologie, Zoé Avot, 22 ans, étudiante en 4ème année à l’école Nationale supérieure d’Art de Cergy-Pontoise et enfin, Salma Boumériane, fraichement bachelière sans solution sur parcoursup.

Atelier photographie

et mémoires de quartier

atelier photo -friche- mémoires de quartier ©doubleface.org
cliquer sur l’image

Compositions collages

et cartes imaginaires

cliquer sur l’image

Couleurs Zone 4

art dans la rue

cliquer sur l’image

retourner à la page d’accueil

Les Ateliers Van Gogh

5 Questions à Virginie Loisel, directrice artistique

par Lamiaâ Sajid-Soliman, chargée de suivi des stages, de l’insertion professionnelle, de l’éducation artistique et culturelle (EAC) à l’ÉCole Nationale supérieure d’arts de Cergy-Pontoise.

  • Tu mènes tes actions d’éducation artistique à Garges-lès-Gonesse mais aussi à Paris dans le 20ème arrondissement ou encore ailleurs en Ile-de-France de manière occasionnelle et temporaire. Quel est concrètement l’impact de tes actions artistiques et culturelles  sur les habitants, en particulier sur les jeunes ? As-tu des retours des établissements scolaires ? des centres sociaux ?

Les actions que nous portons sont de différentes nature nous mettons en œuvre des actions en milieu scolaire, des projets dans le contexte de friches artistiques éphémères et aussi nous assurons depuis 2018 une présence régulière dans un local en bas d’immeuble, à Garges-les-Gonesse, dans un quartier populaire dit « sensible » en lien avec des partenaires locaux.

– Actions artistiques en milieu scolaire (collèges, écoles, lycées …) 

Ces actions artistiques au long terme sont mises en place avec une équipe de professeurs du collège ou d’une école primaire (élémentaire et/ou maternelle). Il peut s’agir de projets initiés par Double Face mais aussi proposés par l’institution ou encore conçus ensemble avec une simple envie de mettre des compétences en commun. Ces actions durent dans le temps, généralement deux ans, préparation comprise et sont le fruit d’une étroite collaboration entre l’association et le corps enseignant, elle se termine avec un évènement public qui dure entre 1 et 3 jours. L’investissement est partagé et fait appel à des compétences transversales. Le rôle de Double Face est d’orchestrer le processus artistique en développement notamment l’écoute du besoin des professeurs et leurs élèves investis, en y associant une pratique artistique et/ou un artiste. 

Les retours que nous avons sont beaucoup d’implication des élèves, une transversalité très développée permettant des expériences inédites entre les enseignants, des rencontre avec les artistes et les techniciens du spectacle très appréciée. L’épanouissement des élèves en particulier ceux avec des profils a-scolaires est flagrant. aussi les relations avec les familles  se trouvent accrues et plus intenses. Enfin tout ceci construit une cohésion sociale et un esprit de partage.

>Exemples de projets (cliquer) : L’arbre qui cache la forêt (École-Garges- 2011), Des flâneurs (Collège-Garges-2014), Ville imaginaire (multi-partenaires-Paris 20- 2016), Souvenir de mon école (ecole et Maison de retraite-Paris 12- 2018).

– Friches artistiques

Ces actions s’inscrivent aussi dans les quartiers populaires, quartiers politique de la ville (QPV) et sont liées à des problématiques de transformation urbaine : un quartier va être rénové, un ou plusieurs bâtiments seront détruits. Ces projets sont souvent des commandes d’institutions (Ville, Établissement public d’aménagement) qui souhaitent qu’une association puisse coordonner des projets d’artistes avec des ateliers d’éducation artistique, c’est-à-dire de faire travailler ensemble artistes, amateurs, jeunes, adolescents et enfants. Double face propose aux habitants, toutes générations confondues, qu’ils soient issus d’une structure locale ou non, de s’exprimer sur une perception de son lieu de vie, d’évoquer les traces du passé, du présent ou de se projeter vers le futur. Une scénographie est proposée et différents groupes de travail construisent leurs projets. À l’issu des ces préparatifs, un événement artistique est proposé au public.

Les retours que nous avons soulignent l’expérience collaborative et transversale, des rencontre inédites entre des structures qui ne se connaissent pas, une certaine émulation et créativité, des rencontres et stimulations avec le public, des échanges intergénérationnels, mixité sociale. Le collectif  de la friche est sensible à l’hommage et la mémoire que nous mettons en scène et enfin est réceptif à la qualité artistique du projet impliquant une grande valorisation des habitants et de leur histoire.

Exemples de projets (cliquer) : Mondes d’apparts (Garges-2010)/ Métamorphoses (sarcelles-2013) / Le Voyage de Gagarine (Ivry-sur-Seine-2019)

– Actions régulières dans un quartier dit prioritaire en lien avec des partenaires

Notre association bénéficie de différents lieux pour accueillir nos publics, à Paris et à Garges-les-Gonesse: Le plus grand local nous a été attribué en 2017 par le bailleur Immobilière 3F à Garges-lès-Gonesse dans le quartier de Dame Blanche Nord. Notre public a été repéré naturellement, car ces enfants et adolescents sont dans la rue en bande par groupe de dix, vingt et sont souvent livrés à eux-même. D’autres enfants issus de l’école et du collège d’en face et résident plus loin dans le quartier ont rejoint l’atelier informés au sein de l’école. Les professeurs et responsables périscolaires nous connaissent et souhaitent établir des liens de collaborations éducatives. Nous sommes en partenariat avec les associations locales du quartier, nous construisons en particulier des liens proches avec les éducateurs de rue.

À Paris , dans un quartier du 20 ème, nous avons établi des partenariats avec une bibliothèque, une école, des associations qui accueillent des jeunes du quartier, des éducateurs. Ces partenariats nous permettent de tisser des liens par les enfants et adolescents avec les familles du quartier. De bouche à oreille, d’autres enfants et adolescents nous rejoignent, intéressés par la pratique des arts plastiques et /ou de la réalisation audiovisuelle. Dans le 12 eme, le bailleur Paris-Habitat a mis à notre disposition un local ainsi qu’un budget pour proposer régulièrement des ateliers arts-plastiques aux jeunes résident d’un ilot en logement social.

Nous constatons une certaine prise de confiance en soi,  d’autonomie le développement de son sens critique et son ouverture d’esprit et sa tolérance, la maitrise des techniques nouvelles de la part de nos « élèves ».

>Exemples de projets : Davout à Nous (Paris 2015-2021), chroniques d’un quartier en reconstruction, Les Ateliers Van Gogh (Garges-2018-2021)

  • Penses-tu que l’art contemporain puisse constituer une entrée idéale dans le champ artistique pour des adolescents ? Pourquoi ?

L’idée est de préparer, rendre fertile et attrayant ce champ. Ce qui est important à mes yeux, c’est que les jeunes gens puissent être captés et stimulés par une proposition artistique qu’on leur fait découvrir, ensuite on souhaite qu’ils se l’approprient. Une œuvre, une recherche d’artiste devient un déclencheur qui interroge une forme et un propos, faisant écho à leurs préoccupations les plus intimes. La contemporanéité des œuvres est un critère important dans leur perception car elle leur parle de leur époque, de ses objets et de ses outils, questionne leur rapport au monde du passé, d’aujourd’hui et de demain. Ils peuvent pénétrer dans le langage artistique de manière instantanée et stimulante

  • Quel type de médiation vers l’art privilégies-tu ? (atelier de pratique, visites centre d’arts, musées, rencontre artiste…)

Je pense qu’il est nécessaire d’explorer plusieurs voies. Les ateliers de pratiques artistiques réguliers sont une base, les adolescents prennent l’habitude de dessiner, de découvrir des techniques, de composer avec des éléments hétéroclites, d’explorer différents supports. Les progrès et la prise de confiance sont saisissants. Sur ces temps d’ateliers, accueillir un artiste sur une ou plusieurs séances, leur permet de poser des questions sur son travail, sa technique, sa vision mais aussi sur son métier d’ artiste qui est souvent mystérieux voire inaccessible. Enfin, les visites dans des lieux culturels et artistiques sont très importantes car ils ne les connaissent pas, cela leur permet d’observer un microcosme éloigné de leur environnement. Souvent situés à Paris où ils vont peu ou pas, ces lieux culturels de forte valeur patrimoniale, (souvent) d ‘allure privilégiée mais néanmoins accessibles, leurs ouvrent de nouveaux horizons. Ces sorties sont à chaque fois l’expérience d’un lieu, d’une œuvre et de la présence d’un médiateur.

  • Penses-tu que l’art contemporain puisse faciliter l’accès à des œuvres classiques ? Pourquoi ?

Dans la mesure où l’oeuvre contemporaine observée prend sa source dans l’histoire de l’art, c’est l’occasion de retracer le chemin de l’oeuvre et dévoiler les oeuvres classiques de référence. Passer par une sensibilité contemporaine qui touche les adolescents et la relier aux œuvres du passé est un processus pertinent pour exacerber la curiosité et la connaissance historique.

  • Penses-tu que l’art puisse constituer un facteur d’insertion sociale ? Pourquoi ?

C’est d’abord une expérience de liberté d’expression. Les adolescents sont à un âge ou parfois, on a peur de sa singularité et on cherche plutôt à ressembler aux autres, adopter un style qui appartient à un groupe reconnaissable. Déjà à ce stade, l’exploration artistique favorise la création individuelle et l’affirmation de soi, elle permet d’interroger le monde d’où l’on vient et d’y puiser quelque chose. La pratique artistique est aussi le moyen de découvrir et encourager des talents, les potentialités et l’inventivité. Enfin cette pratique associée avec la connaissance d’artistes et de lieux culturels permet de développer sa curiosité, s’ouvrir aux autres, de s’interroger sur l’organisation de la société et d’envisager des expériences de partages inédits.S’exprimer, partager des expériences, observer, démystifier et décrypter le monde autour de soi permet de développer de l’ assurance, de la confiance, de la curiosité et du désir qui sont des facteurs de réussite certains.

Les Ateliers Van Gogh Garges-lès-Gonesse (95)

Atelier d’expression artistique dans le quartier Dame Blanche Nord, au 16 Rue Van Gogh.

Les ateliers d’éducation artistique et culturelle sont proposés régulièrement au public gargeois en particulier les jeunes habitants de Dame Blanche Nord, quartier en rénovation urbaine dans lequel nos locaux sont implantés depuis 2018.

Les techniques disponibles sont la photographie, la vidéo, la sculpture, le dessin, collages, peintures…

Il concerne les jeunes de 6 à 13 ans pour le groupe 1 (14H15 – 16H45 les mercredis) et depuis 2020, de 13 à 25 ans pour le groupe 2 (17H00 – 18H30 les mercredis et certains week-end).

Informations sur demande par mail : contact@doubleface.org

2021

Atelier Van Gogh / jeunes

13 – 25 ans

2021

Sorties culturelles

Tous nos publics

2020

Atelier Van Gogh / jeunes

13 -25 ans

2020

Sorties culturelles 2020

Tous nos publics

 

 

L’OUVERTURE  des ateliers en 2018

Début 2018 : PRÉPARATION

Avant toute chose, honneur aux jeunes du quartier qui ont fait les travaux de notre local lors d’un chantier d’insertion organisé par L’OPEJ, IMAJ, soutenu par la Ville et financé par I3F.

PRÉFIGURATION

Projet : NE PAS DÉPASSER LES LIGNES, hiver-printemps 2018

Pour mettre en œuvre la préfiguration des ateliers Van Gogh dans le quartier entre avril et juin 2018, nous avons accueilli une jeune artiste Valentine Chauvet. Durant quelques mois, Valentine, artiste-stagiaire chez Double Face, étudiante en Master professionnel, Artiste intervenant: Art et action sociale, (Université Bordeaux Montaigne) a proposé un projet : Ne pas dépasser les lignes

L’équipe 2018  de Double face (Lucy Lagesse, Laury Sam et Jonathan Vacaresse encadrés par Virginie Loisel), l’a donc accompagné sur des ateliers  avec la technique de fresques et croquis scotchés, d’abord à l’extérieur sur les murs et gravats du quartier puis à l’intérieur dans nos locaux. elle a travaillé sur le thème de la Ville imaginaire, projet qui s’inscrit parfaitement avec les enjeux de rénovation urbaine du quartier de la Dame Blanche, invention, destructuration, transformation.

Ci-dessus, fresque à l’extérieur puis à l’intérieur sur un mur du local et ci-dessous intervention-transformation sur des images du quartier à l’adhésif.


livret à consulter :  -NE PAS DÉPASSER LES LIGNES

PHOTO-GRAPHISME

Lucy Lagesse et Laury Sam avant que nous nous installions dans les locaux de la Rue Van Gogh, ont arpenté le quartier et ont expérimenté les photo-graphismes

photos + plastiques transparents. Ces explorations ont permis à Lucy de découvrir la quartier, puis de s’installer provisoirement dans le local de l’opej et d’initier un atelier photo-graphisme avec les jeunes qui passent par là.

D’autres ateliers ont été ensuite proposés  aux participants par chacun. Ces expérimentations plastiques ont permis aux jeunes habitants de venir régulièrement pour découvrir des techniques. Les jeunes du quartier, un peu livrés à eux-même ont tout de suite trouvé refuge aux ateliers et sont venus en nombre très régulièrement.

Voir aussi le projet chroniques d’un quartier en reconstruction qui se déroule à Dame Blanche Nord à Garges-lès-Gonesse