2011 – 2012 Là où j’habite /// Paris 20

2011 – 2012
Là où j’habite, neuf cabanes-ateliers dans l’école Henri Tomasi et le quartier de la tour du Pin, Paris XXème

Flyer – Affiche de l’action

Le projet Là où j’habite initié par l’association a été accueilli avec enthousiasme par l’équipe pédagogique au sein de l’école Henri Tomasi et s’est mis en place dès le mois de septembre 2011.
Le contexte :
La « Cité de La Tour du Pin » a bénéficié au cours des années 2006 et 2007, de travaux qui ont eu pour principal objectif de revaloriser le quartier, et de désenclaver la Cité. Ces transformations ont parfois donné une impression de cloisonnement aux habitants. Les enfants ont investi leurs lieux secrets et leurs repères entres ces différentes zones grillagées.
Ces enfants sont pour beaucoup issus d’une immigration récente, originaire principalement d’Afrique noire et du Maghreb. Leurs conditions de vie sont parfois difficiles, la petite délinquance est relativement élevée dans le quartier. Pour certains, l’absence de perspective peut réduire le quotidien à une logique de survie en tension ou en décalage avec le contexte parisien. De plus, des tensions à l’intérieur de la cité entres certains habitants et des familles révèle parfois des difficultés à vivre ensemble en harmonie dans la cité.
Le projet :
Tout au long de l’année scolaire 2011-2012,notre projet s’est déroulé comme processus de création, en lien avec la pédagogique de l’école primaire. La plupart des classes a bénéficié de l’intervention de Virginie Loisel, plasticienne « en résidence » dans l’école (Double face), au cours de l’année. Ce projet a donc permis aux élèves avec leurs instituteurs de croiser des idées, des pratiques, d’échanger des « histoires », des expressions, des styles, et des rêves.
Notre projet s’est développé à partir du thème de l’habitat : Là ou je vis, où je me (re)trouve, je me raconte des histoires, je me cache, j’invente ; cette expérience a favorisé l’observation de la réalité de l’enfant dans son lieu de vie, de l’écouter raconter et regarder l’histoire de sa cité, et de son quartier.
Les classes ont imaginé une cabane, neuf habitacles ont été créés. Ces interventions artistiques ont permis d’orienter chaque projet, de définir les matériaux de la cabane et développer son univers. Ce processus s’est organisé autour de la question de la mémoire et l’imaginaire, allant de l’univers individuel des enfants à l’Histoire commune : Les contes et légendes, l’art, le témoignage des anciens, les documents d’archives et aussi les rêveries…

« Là où j’habite »
Coordination et direction artistique :  Virginie Loisel pour Double Face

Partenaires opérationnels
L’équipe pédagogique :
Caroline Brouant, Murielle Métairie, Alice Elbaum, Charlotte Lefeuvre, Aline Cochois, Antoine Boisseau, Francois Bertho, Leslie Baudet, Emilie Brachet, Laure Camby et Gilles Brunet et l’équipe d’animation, Véronique Ghyselinck, Nathalie Moizant.
L’association DELIDEMO : Fabia et Alexandra
Le conseil de quartier :
Françoise Gaborit, Serge Colin et Colette Stéphan.
Partenaires financiers : Les bailleurs RIVP (Fabienne Boutier) et Paris Habitat (Lucie Yang), L’EDL du XXeme de la DPVI (Sarah Legouy, Aurélie Gabon et Julien Boury) et le Conseil de quartier.